Emmanuel Guiton/ avril 10, 2019/ 0 comments

Premier projet du collectif Éclem : couvrir de panneaux solaires une nouvelle extension des ateliers d’Alise, une structure d’insertion professionnelle située à La Pommeraye.
Pour en savoir plus, venez assister à nos réunions d’information. Prochain RDV le 4 septembre à 20h00 dans la salle Auguste-Leduc à Montjean-sur-Loire.

Le projet

Fin 2018, l’association Alise décide la construction d’une extension de 400m² pour ses ateliers. Alise envisage de l’équiper en panneaux photovoltaïques mais le projet ne voit pas le jour, faute de financement.

C’est aussi à ce moment qu’est créé Éclem. Alise sollicite le collectif qui réalise les premières études début 2019. La toiture, exposée plein sud, est idéale pour installer une centrale solaire. Alors quoi de mieux qu’une coopération entre deux structures qui portent les même valeurs ?

L’extension sera livrée en octobre 2019 et les panneaux photovoltaïques seront installés en novembre.

Où en sommes-nous ?

Pré-étude techniqueFeu vert
Pré-étude financièreFeu vert
Choix des prestatairesFeu orange
FinancementFeu orange
InstallationFeu rouge
RaccordementFeu rouge
Mise en serviceFeu rouge

La façade sud des ateliers d’Alise avant les travaux.

Comment ça marche ?

Éclem est une communauté de la SAS citoyenne CoWatt. CoWatt est une structure régionale de l’ESS, créée en juin 2017 par les associations Alisée et Elise, dans le but de faciliter l’émergence de petits projets photovoltaïques et de les multiplier sur tout le territoire des Pays de la Loire. CoWatt met à disposition de ses communautés une structure juridique toute faite, des outils, une expertise qui sont autant de freins en moins pour mener à bien les projets. CoWatt signe tous les contrats pour Éclem : achat et installation des panneaux, emprunt bancaire (auprès de la Nef), raccordement avec Enedis, revente de l’électricité à Enercoop, etc.

Le collectif Éclem a d’abord réalisé une pré-étude technique pour vérifier la faisabilité du projet : orientation et inclinaison du toit, nature de la charpente, absence d’ombrage, nombre de panneaux … Conclusion : la toiture est idéale pour installer une centrale de 75 kWc (puissance instantanée maximum). Le productible est estimé à 82 500 kWh par an, soit l’équivalent de la consommation de 18 foyers (ou 30 foyers sans chauffage électrique).

Elle pourrait même être portée à 100 kWc (le maximum pour bénéficier des tarifs réglementés par les obligations d’achat) si l’on peut étendre l’installation sur la toiture déjà existante. Cela nécessite un renforcement de la charpente : l’option est à l’étude mais sa faisabilité est encore incertaine.

Deuxième étape : le collectif a étudié le coût du projet et sa rentabilité. L’investissement total est de 110 000€. Le plan de trésorerie a été bâti sur 20 ans et validé avec une revente totale de l’électricité à Enercoop. L’autoconsommation a été écartée car elle ne pouvait pas assurer le financement du projet. Pour lancer le projet, nous recherchons 30 000€ de capital citoyen. Les 80 000€ restants seront empruntés à la Nef

Une joyeuse équipe vous attend.

Comment puis-je participer ?

En contribuant au financement. Nous devons rassembler 30 000€ de capital citoyen pour réaliser ce projet. 130€, c’est un panneau installé. Nous prévoyons d’en installer 230 au total. Et si nous dépassons 30 000€, nous utiliserons l’argent pour financer notre prochain projet de toiture solaire.

Vous pouvez aussi rejoindre le collectif pour nous aider à mobiliser les habitants et faire émerger les prochains projets : contact@eclem.fr .

Oui mais …

Des questions ? Des réticences ? Trop peu d’informations pour s’engager ? Rien de plus normal. Venez assister à nos événements et à nos réunions publiques pour nous rencontrer et en savoir plus :

Et encore d’autres événements et réunions qui ne sont pas encore confirmées. Cet agenda sera mis à jour au fur et à mesure.

Share this Post

Leave a Comment